"Jusqu'ici tout va bien"

Publié le par Monsieur D.

"C'est l'histoire d'un homme qui tombe d'un immeule de 50 étages. Le mec au fur et à mesure de sa chute il se répète pour se rassurer : "Jusqu'ici tout va bien. Juqu'ici tout va bien. Jusqu'ici tout va bien..." Mais l'important c'est pas la chute. C'est l'attérissage."  (La Haine > http://www.youtube.com/watch?v=RLIH4rFJe6s&feature=related)

Ce petit dialogue est tiré du film La Haine de Mathieu Kassovitz (sorti en 1995). Je ne sais pas si la morale de l'histoire est la même chez ceux qui photographient des personnes "en train de chuter" que chez Kassovitz . Mais il y a sans doute une fascination à voir une personne tomber (au propre comme au figuer), et à figer cet instant. Dans le flottement, dans le mouvement arrêté, tout devient possible pour celui en train de chuter. Et si au lieu de tomber il s'envolait ?


La série de photo ci-dessous, est inspirée d'un article parru sur But does it FLoat  > http://butdoesitfloat.com/5626 
"Does it float" = "Est-ce qu'il flotte", un nom d'à propos, non ? ^^ Des liens sur les photos renvoient vers des sites associés.

Yves Klein en 1960 est peut-être l'un des premiers à avoir traité le thème de la chute. Yves Klein utilise aussi ici le "truquage" photo (montage) en se mettant en scène lui même en train de se jetter d'une hauteur.
"Un homme de l'espace ! Le peintre de l'espace se jette dans le vide!" - photomontage d'Harry Shunk


Kerry Skarbakka, se met lui aussi en scène dans ses clichés. Dans des séries où souvent la chute évoque un danger. Ou le suicide. Prises entre 2002 et 2008, ses images de personnes se jettant de building (série The Struggle to Right Oneself  - 2002-2008)  nous rappellent celles des victimes des tours du World Trade Center. La mort est prégnante. Mais le photographe laisse au spectateur l'interprétation qu'il veut y voir : est-ce que l'on tombe ? Peut-on voler ?

Reflected 2003


En 2005, Denis Darzac, réalisa une série photo, intitulée simplement : La Chute > http://denis.darzacq.revue.com/la_chute/
Il y met en scene dans des décors de rues, des danseurs de Hip Hop en train de pratiquer des figures de danse. Figés dans leur mouvement, on a l'impression de voir une chute. Réalisées après les émeutes en banlieue de l'automne 2005, les photos ici prennent le sens d'une métaphore proche de celle du film de la Haine ; à savoir la chute pour montrer la précarité de la vie des gens dans certaines banlieues. Mais pas forcément voués à tomber non plus. "L'envole" est ici encore possible.





En savoir plus ?
BUT DOES IT FLOAT l'article sur la chute > http://butdoesitfloat.com/5626
Yves KLEIN :
- Yves Klein Archives > http://www.yveskleinarchives.org/
Kerry Skarbakka :
- site officiel > http://www.skarbakka.com/
- sur ARTNET.FR > http://www.artnet.fr/artist/424059483/kerry-skarbakka.html
Denis Darzac :
- site officiel > http://denis.darzacq.revue.com/

Publié dans blog

Commenter cet article

Thierry 13/03/2009 20:01

Ca rend trés bien ce genre de photos, je vais essayer de me lancer et d'en faire autant. ;)